Xuan Tran-Viet, électricien et spécialiste en domotique

photo_xuanUn an après s’être lancé à son compte, avec le soutien de Baticrea, le fondateur de la société ABD-ELECT se sent « fier et digne ». Un parcours lumineux.

Xuan Tran-Viet s’excuse pour notre rendez-vous : il est « assez occupé » en ce moment. Mais c’est plutôt bon signe pour un jeune entrepreneur ! Et une fois présent, il prend le temps, comme il essaie de le faire avec ses clients. « J’essaie de bien comprendre le projet du client et de viser la qualité, qui est payante à long terme. » Auparavant, Xuan Tran-Viet a travaillé pendant près de neuf ans comme électricien de bâtiment pour un CPAS puis comme aide-technicien en électromécanique pour la maintenance de grues à tour. Il doit quitter son emploi dans le privé suite à un accident de travail. Alors qu’il est au chômage, un entrepreneur lui propose des chantiers en noir. Il refuse et décide de se faire accompagner pour se lancer à son propre compte. Il s’inscrit chez Baticrea et remplit rapidement son premier carnet de commandes.

 

Plus jeune, vous imaginiez-vous être électricien indépendant ?

Je m’imaginais plutôt informaticien. Puis, la vie m’a conduit vers l’électricité. A 20 ans, je savais qu’il existait des aides pour devenir indépendant mais je n’étais pas prêt. Mais oui, j’avais déjà cela en tête.

Quel type d’accompagnement avez-vous reçu chez Baticrea ?

Dès le départ, j’avais de gros clients. Je n’ai donc pas fait l’accompagnement de groupe – sauf le workshop de comptabilité – et je me suis lancé en phase de test, avec un coaching individuel et des groupes de soutien. C’était idéal pour démarrer. Aujourd’hui, je travaille sur mon business plan avec un guichet d’économie locale et je vais bientôt me lancer seul.

En quoi Baticrea vous a-t-il aidé ?

On m’a beaucoup aidé, par exemple, pour la maîtrise du langage administratif. C’est mon point faible. Le groupe de soutien m’a conseillé de partager ce travail avec d’autres personnes. Baticrea m’a surtout aidé à agrandir mon réseau et à développer des outils entrepreneuriaux.

Comme électricien, en quoi êtes-vous différent des autres ?

J’essaie d’apporter une plus-value en confort, en sécurité, en qualité, de la façon la plus économique et écologique possible. Je voudrais être l’électricien que l’on recommande à son entourage, qui travaille dans une relation de confiance.

Vous faites aussi de la domotique, s’agit-il d’un secteur d’avenir ?

Je le crois, oui. C’est encore assez coûteux mais j’espère que dans dix à quinze ans ce sera démocratique. Les possibilités sont infinies : on peut utiliser son téléphone pour commander l’allumage des lampes, améliorer son confort, sa sécurité, mieux contrôler sa consommation, etc.

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Je me vois gérer une boite et peut-être engager 2-3 personnes pour gérer les chantiers et quelqu’un pour l’administratif. Le but, c’est de développer une équipe dans les valeurs qui sont les miennes.

Que diriez-vous à des jeunes qui rêvent de se lancer ?

Qu’on a la chance, en Belgique, d’avoir des réseaux qui peuvent vous accompagner. Il faut les utiliser. Mais c’est aussi pour cette raison qu’il est important de déclarer son travail : c’est grâce à cela qu’on aide les autres.

Il y a quelques semaines, vous avez présenté votre projet devant le ministre bruxellois Didier Gosuin (Economie, Emploi, Formation) chez Jobyourself. Comment cela s’est-il passé ?

C’était un grand moment. Je suis très timide et c’était une épreuve pour moi de parler publiquement. Mais ça s’est très bien passé et ça m’a donné confiance en moi. Le ministre m’a même envoyé un mail après pour un devis pour des travaux d’électricité.

 

Contact

Xuan Tran-Viet

A.B.D.ELECT (Amélioration des Bâtiments en Domotique et en ELECTro)
Electricien bâtiment, tertiaire et industriel.
+32/477/75.54.26
xuan.tran-viet@hotmail.com

Facebook picto